Carnet de bord de la Choisille

La vie d’artiste

 

Le Mardi 1 Mars, l’EHPAD « Résidence Choisille », a célébrée son traditionnel Carnaval. Cette petite fête est l’occasion pour le personnel, hommes et femmes, d’oublier les fatigues et les contraintes journalières, et de distraire les résidents en montrant qu’ils sont souvent des artistes qui s’ignorent

Ce spectacle, présenté par Mme la Directrice, mais préparé et mis au point de longue date, par notre animatrice Christelle, a permis d’applaudir les sosies de Dalida, d’Edith Piaf, de Bourvil et de bien d’autres artistes encore. La veille au soir, la salle de vie avait été décorée de guirlandes multicolores, de drapeaux, et de pochettes de disques 33 tours. Ce qui, le jour même, provoqua la surprise et la joie des résidents.

Comme la fête des voisins au mois de Mai, ou la fête de l’été au mois de Juin, cette après-midi festive se termina par un bon goûter qui fût appréciée de tout le monde. Cela permet, entre autres choses, d’entretenir les bonnes relations dans une vie sociale communautaire, pas toujours aisée.

Il ne faut pas non plus, oublier de remercier et de féliciter Christelle, pour l’énorme travail accomplit en amont.

 

Jean DREUILLE.

Publicités
Poster un commentaire »

L’anniversaire de Mme MONMOUSSEAU

Ce Dimanche 31 Janvier, la résidence EHPAD de la Choisille, a célébré le 105 ème anniversaire de sa doyenne, en même temps, doyenne de LA MEMBROLLE, Mme Yvonne MONMOUSSEAU.

Mme MONMOUSSEAU est née, et à vécue toute sa vie à FONDETTES. Elle était agricultrice. Au journaliste venu la féliciter, elle a confiée « le secret de ma longévité, c’est le travail ».

Maintenant, elle fait les mots croisés dans la N.R., joue à la belote, et au Scrabble. En présence de sa famille bien sûr, mais aussi du maire de FONDETTES, Mr DE OLIVEIRA, et du maire de LA MEMBROLLE, M MARAIS, elle a reçue, entre autres cadeaux, un bouquet de 105 roses.

L’après midi festif, s’est terminé par un goûter de l’amitié « gâteaux et vin mousseux ».

Poster un commentaire »

C’est l’hôpital qui se moque de la charité.

Se dit lorsqu’une personne se moque de quelqu’un ou le critique alors que ses défauts sont semblables ou pires.
Au XVIIe siècle, les hôpitaux étaient gérés par des ordres comme les Frères de la Charité ou les Soeurs de la Charité, ce qui revient à dire que les hôpitaux et la charité sont la même chose.
– Roland se moque toujours de Pierre. Il lui dit qu’il ne sait pas s’habiller.
– C’est l’hôpital qui se moque de la charité. Il a toujours des habits trop grands.

Poster un commentaire »

Il ne faut pas mettre la charrue avant les boeufs

Il faut faire les choses dans l’ordre et ne pas être trop pressé si on ne veut pas rencontrer de difficultés.
Cette expression du XVIe siècle fait référence au repos du paysan qui démontait la charrue pour la mettre devant les boeufs à la fin de son labeur. On ne peut donc pas mettre la charrue avant les boeufs au début de son labeur.
– J’aimerais déménager de cet appartement, il est trop petit.
– Ne mettons pas la charrue avant les boeufs. Trouve d’abord un travail et après nous déménagerons.

Poster un commentaire »

On n’est jamais trahi que par les siens

Ce sont les gens qui nous sont les plus proches qui nous trahissent.
– Marc, mon meilleur ami, a dit à mon patron que j’avais utilisé la voiture de société pendant le week-end. J’ai eu un avertissement.
– On n’est jamais trahi que par les siens.

Poster un commentaire »